Ministère solidarité

De la tribune de l’International Socialiste à Bamako : Il a été question de la fusion des partis Adema PASJ- RPM.

C’est à l’ouverture de l’importante rencontre de Bamako du week-end dernier, à l’Hôtel Salam, que le président IBK, a fait la surprenante révélation.

La fusion de deux gros mastodontes politiques de l’échiquier, en un seul et unique parti, il faut le faire. Mais puisque la nouvelle cette fusion est sortie de la bouche du président de la
République, personnage central d’abord du divorce, voilà quinze ou seize ans artisan de la construction du RPM, quelques années après son départ de la Ruche, la chose est possible. Mieux, le président IBK, cet homme qui réussit pratiquement tout ce qu’il dit, voit la chose
avant la fin de l’année 2015. Une victoire pour les millions de militants et cadres qui, il n’y a pas 20 ans, marchaient dans la même direction, la main dans la main, résolument tournés vers un avenir
radieux.

La fusion de ces deux grandes formations politiques, leaders de la scène nationale, serait une très bonne chose pour la démocratie malienne et travaillerait sans doute au resserrement du nombre
surdimensionné des partis politiques.  Cette fusion  favoriserait – elle la jonction de l’ASMA de Soumeïlou Boubèye, autre cacique de la ruche ?  Le MIRIA de feu Mamadou Lamine Traoré pourrait lui aussi se dissoudre soit à l’Adema, soit à l’URD de Soumaïla Cissé. Sur la question, après l’annonce du président de la République, les quelques rares barons du parti Adema présents et approchés par nos soins, se sont dits heureux de l’initiative du président de la République.
Maintenant reste aux militants et cadres des deux partis de s’approprier, maintenant et tout de suite la bonne nouvelle.

Sory de Motti

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés